Éveillez votre longère : le guide infaillible pour une rénovation spectaculaire !

Photo of author

By Lucas





Rénovation d’une longère : un projet de grande envergure

Rénovation d’une longère : un projet de grande envergure

Maison longère : définition

La maison longère est une particularité architecturale des villages de l’Ouest de la France. Une maison longère se caractérise par son allure de plain-pied, tout en longueur avec un aménagement de ses pièces en enfilade. Ce type de maison possède un charme particulier avec sa façade en pierre ou en colombage. Dans les deux cas, la maison longère plaît pour la rusticité de son architecture, de ses façades comme dans le cas d’une maison provençale. La maison longère possède souvent un toit en tuile, en ardoise ou un toit de chaume. Autre particularité, la longère arbore de petites ouvertures pour limiter la déperdition de chaleur en hiver. Elle est ensuite exposée plein Sud pour optimiser l’ensoleillement du bâtiment. Vous serez peut-être étonné de savoir que certaines longères ne disposent pas de fondations. Il ne s’agit pas d’une erreur de conception, mais d’une vraie tradition architecturale dans les régions concernées. Ensuite, il existe deux types de longères : la longère bretonne et la longère normande.

Qu’est-ce qu’une longère bretonne ?

La longère bretonne est construite en longueur dans l’axe de la faîtière. La maison possède des façades en pierre, plus précisément en granit. C’est la première particularité d’une longère bretonne. Ensuite, le toit de la longère Bretonne est en ardoise ou en tuile. La longère bretonne se reconnaît également par sa double cheminée. Cet aspect de l’architecture bretonne vient d’une tradition de la convivialité très marquée dans la région. En effet, la plupart des maisons bretonnes possèdent deux cheminées pour renforcer ce côté chaleureux et convivial au sein du foyer. Dans la conception des pièces en enfilade sur la longère, la présence des deux cheminées est plutôt pratique.

Qu’est ce qu’une longère normande ?

La longère normande possède un charme inégalé avec ses façades en colombage et son toit de chaume. Le toit de chaume arbore souvent un faîtage végétalisé qu’on peut garder ou rénover selon les envies. C’est toutefois ce qui fait le charme de la chaumière normande. Le hourdage entre les pans de bois est composé de foins et d’argile et est recouvert d’un enduit composé de : sable, lin et chaux. Cela explique la porosité de ces murs, un point à prendre particulièrement en compte lors d’une rénovation. L’architecture des maisons en longueur est également adoptée en France Outre-Mer. Ces longères d’Outre-Mer sont populaires à la réunion et aux Seychelles.

Les études nécessaires pour une longère rénovée en bonne et due forme

On ne peut rénover une maison ancienne sans faire les études nécessaires sur les rénovations à effectuer. Il faut prendre en compte l’intégrité des structures de la maison : les fondations, les murs, le toit. Le bilan thermique de la longère fait partie des études prérénovation les plus importantes. Sans le bilan thermique, on ne peut effectuer la rénovation thermique du bâtiment. Ensuite, il est nécessaire de planifier le nouvel aménagement de la surface habitable.

Intégrité des structures

Il est assez rare d’avoir une longère aux structures principales encore en bon état. La plupart de ces maisons traditionnelles de l’Ouest de la France souffrent de la porosité de leurs murs. Cette défaillance encourage l’humidité de l’air ambiant dans les pièces de la maison. L’absence des fondations est un autre point à vérifier sur les maisons anciennes de type longère. Il faut rappeler que la longère est uniquement faite d’un rez-de-chaussée. L’absence des fondations n’est pas en soi compromettante pour les structures de la maison, mais peut provoquer les remontées capillaires sur les murs. Ensuite, il faut vérifier l’intégrité des chevrons du toit, et des différentes structures de la toiture. Sans un toit étanche et solide, la longère risque d’être inhabitable.

Bilan thermique

Faites appel à un professionnel pour réaliser le bilan thermique de la longère. Ce dernier évalue l’étanchéité naturelle de la maison en premier lieu. Il détermine ensuite les meilleures manières de procéder pour produire de la chaleur dans la maison en hiver et pour la rafraîchir en été. Le propriétaire est informé sur le meilleur système de climatisation et de chauffage à utiliser. C’est aussi le moment de découvrir les stratégies d’isolation pour accroître le confort thermique du bâtiment. Cette étape consiste en la mise en place d’un plan thermique bien étudié, qui permet par la même occasion de connaître le prix du projet de rénovation thermique.

Nouvel aménagement de l’intérieur

On étudie ensuite les idées de rénovation intérieure. Il s’agit d’envisager d’abattre une ou deux cloisons, de changer le revêtement du sol, ou encore d’améliorer l’aspect de la porte d’entrée et des fenêtres. On peut aussi entre autres envisager l’aménagement des combles de la longère, ce qui nécessitera entre autres l’installation d’un escalier. Avant de procéder aux travaux d’aménagement d’intérieur sur les pièces de vie de la longère, il faut en effet étudier la faisabilité de ces travaux. Ces travaux d’aménagement sont la plupart du temps précédés des rénovations lourdes sur les structures de la longère.

Les travaux nécessaires pour une longère bretonne et normande moderne

Les rénovations d’une longère relèvent d’un projet de modernisation. Même si la longère est un monument historique, il

Lucas
Lire notre article :   Révélez le secret d'une conversion instantanée des grammes aux kilogrammes avec ce guide puissant et captivant qui vous laissera sans voix !

Laisser un commentaire